Soft skills, top 5 des compétences indispensables pour un ingénieur

Être ingénieur c’est avant tout résoudre des problèmes techniques complexes grâce à des compétences scientifiques. Toutefois d’autres aptitudes nommées soft skills entrent en ligne de compte et pèsent de plus en plus pour les entreprises. Zoom sur les plus demandées.

Soft skills : définition

On préfère vous prévenir : personne n’a la même. Pour éviter les amalgames, on a essayé de poser la plus simple possible : une soft skill est une compétence comportementale transversale.

  • Comportementale car une soft skill s’exprime à travers votre façon d’être, qu’il s’agisse de votre capacité à convaincre ou à écouter. Attention toutefois à ne pas confondre les soft skills et les traits de personnalité : les premières s’acquièrent avec la pratique alors que les seconds sont plutôt innés.
  • Transversale car les soft skills ne sont pas liées à un métier ou à un contexte technique en particulier contrairement aux hard skills.

Soft skills : traduction

Commençons par une analogie avec hardware et software. Hardware désigne le matériel informatique (impalpable) alors que software concerne les logiciels (tangible).

Sur cette base on aurait tout à fait pu traduire hard skills et soft skills par compétences techniques (mesurables) et non techniques (plus abstraites). Mais non, il a fallu qu’on traduise littéralement 😅

D’après une enquête réalisée par le magazine The Engineer avec le cabinet Frazernash Consultancy, voici les 5 soft skills indispensables pour un ingénieur.

Soft skill #1 : la communication (46 %) 📢

Un ingénieur doit réussir à vulgariser et rendre accessible ses idées à des collaborateurs qui ne sont pas forcément issus d’une formation technique.

« L’ingénieur doit aussi être en mesure d’interagir avec son employeur et les clients afin de les aider à prendre des décisions et à faire des choix éclairés. Pour y arriver, il lui faut notamment être capable de présenter un projet, d’expliquer ce qu’il fait, d’exposer clairement les enjeux et les défis potentiels, et même de participer aux débats sociaux » explique Stéphane Bilodeau, vice-président de la Banque de Développement du Canada.

Soft skill #2 : la résolution créative des problèmes (27 %) 💡

C’est un exercice intellectuel qui permet de décomposer un problème pour le comprendre et mettre en œuvre une solution hors des sentiers battus. Cette méthode est particulièrement efficace pour simplifier les prises de décision et accélérer les bonnes idées en équipe.

Soft skill #3 : la capacité à collaborer (16 %) 🤝🏿

Un ingénieur doit être capable de faire converger les idées des équipes vers un même but. Comme vu précédemment il doit pouvoir travailler en bonne intelligence avec toutes les parties prenantes d’un projet : du commanditaire aux acteurs sociaux.

« La capacité à collaborer avec une équipe est une compétence cruciale pour un ingénieur dans la mesure où la plupart des projets impliquent des fonctions pluridisciplinaires et impliquent la collaboration de nombreux acteurs » selon Ananth Sangli qui a participé à l’enquête.

Soft skill #4 : Le sens des affaires (6 %) 💰

Parce qu’il est souvent l’intermédiaire entre le client et les services internes de son entreprise, on doit pouvoir compter sur ses compétences commerciales. En plus de son bagage technique, sa compréhension des enjeux business et stratégiques peut être déterminante dans la réussite d’un projet.

Soft skill #5 : La gestion de projet (5 %) 👌

Au cours de sa carrière, un ingénieur sera amené à collaborer sur des projets d’envergure avec des équipes pluridisciplinaires. Il devra donc être capable d’analyser les besoins et connaître les méthodes et outils nécessaires au pilotage d’un projet : gestion des risques, des coûts et délais, des livrables, disponibilité des ressources, etc.

Les soft skills sont donc des compétences comportementales transversales apprises via la pratique ou la formation. Un ingénieur aura intérêt à développer ses aptitudes liées à la bonne conduite d’un projet comme la communication, la collaboration ou encore la résolution créative de problèmes. Et pourquoi pas se démarquer à l’aide de ses mad skills ? Les quoi ?! On vous explique tout dans cet article.

Texte adapté de l’article : Last week’s poll: what non-technical skills are most important for a successful engineering career publié par The Engineer

--

--

--

Le blog du recrutement d’ingénieurs

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Strateos

Strateos

Le blog du recrutement d’ingénieurs

More from Medium

Top 5 Educational Toys for Toddlers (2–12 years) 2022 updated

Make 2022 the year you find your Medley

Tips to Keep Your Skin Healthy in Winter | Beauty Blog | Write For Us

How I Learned to Be an Artist from an Athlete